Architecture et société Tunisienne

Architecture et société Tunisienne

Equipe mramma mars 4, 2019 ARCHITECTURE, URBANISME, Actualités

Si aujourd'hui on fait un trajet à pieds, on peut prendre, hâtivement et facilement, conscience du considérable "déclin" de l'architecture en Tunisie, il est quasiment impossible de marcher un demi mètre sans tomber sur une catastrophe architecturale. Et là, on doit absolument s'interroger sur le pourquoi des choses et il faut se pencher, sérieusement, sur les questions qui gravitent autour de ce constat.

En effet, la situation sévère et critique de l'architecture dans notre pays est le l'illustration sûre du fossé existant entre l'architecture et la société, c'est le résultat direct du manque, ou plutôt, de l'absence d'une culture architecturale chez le grand public qui semble être, pleinement, inconscient de l'importance de l'architecture et des architectes en tant que levier de développement.

Et bien évidemment, sans oublier la violation et l'incursion du métier de la part de quiconque, chacun devient, prétendument, architecte et monsieur tout le monde ose, avec audace et confiance, porter la casquette de l'architecte et n'hésite pas à s'estimer comme étant un concepteur et designer d'espaces, et d'ailleurs, c'est ce qui fait que notre territoire souffre de cet aspect décousu et mal conçu : Aucune logique, aucune continuité lisible, aucune harmonie, aucune histoire....

paysage.jpg

Tout ceci est pour ainsi dire que cette négligence, ignorance et méconnaissance à l'égard de l'architecture contribue et contribuera toujours davantage à la médiocrité et la dégradation continue de l'image de nos villes et de notre pays qui est trop pauvre en matière d'architecture de qualité.

Par ailleurs, posons-nous la question : Pourquoi aujourd'hui lorsqu'on évoque le nom de Jean nouvel, le Corbusier ou Gaudi...Tout le monde peut automatiquement savoir qui sont ces derniers, et en contre partie si on fait une enquête qui vise à interroger le public sur les architectes tunisiens et les projets en Tunisie, chose certaine : aucun nom ne pourrait surgir à l'esprit ou dans la mémoire collective et aucun architecte n'aura la notoriété qu'il mérite, et encore plus, un architecte en Tunisie reste la victime d'une image réductrice où il est, le plus souvent, défini de la part de ce même public qui manque, énormément et considérablement, de culture artistique et architecturale, en étant celui qui facture deux traits faits en quelques minutes à des milliers de dinars !!

Fâcheusement, nous vivons dans une société où l'architecture semble rater son rendez-vous avec le grand public bien qu'elle soit la seule création omniprésente partout et tout le temps dans notre environnement habituel et quotidien, où quand on demande à un citoyen d'aller voir un architecte, voilà la réponse accoutumée et l'argument fréquemment avancé :

tumblr_nav89uWmFb1tktyuso1_1280.jpg

 Un architecte ? Non, je vais voir sur internet, certainement, je trouverai des images de plans préconçus prêts à être exécuter et capables de s'adapter, rapidement et forcément, peu importe les contraintes, le terrain, le programme...ou encore, ce dernier partirait à la recherche d'un certain "mouldiBanney"  qui, grâce à ses longues années d'expérience, sera le mieux qualifié pouvant ainsi  lui bâtir une maison, ou plutôt lui imiter la maison du voisin, et comme ça l'affaire sera réglée avec le moins de dépenses et de coût et tout le monde sera content !!

Mais quelle étrange logique qui pousse une société à croire, unanimement, au métier du médecin, de l'avocat etc.…et à négliger, totalement, le métier de l’architecte.

Finalement, il faut impérativement freiner la production de ces catastrophes impensées qui représentent parfaitement la médiocrité et qui osent prendre place sur cette terre, et pour ce faire, il est essentiel d'avoir recours à une intervention chirurgicale afin de détacher tous "les faux architectes" du cœur du métier car l'architecture est une profession qui n'est pas n'est pas accessible à n'importe qui, mais bien à des Architectes, des vrais, qui entendent défendre une architecture de qualité pour tous, qui se préoccupent des âmes des usagers de leurs espaces, et qui considèrent que chaque projet est l'illustration d'une vision, d' une histoire, d'un scénario...Il est tout à fait facile de construire des lieux à habiter mais pas des lieux à vivre, et c'est ce qui fait la différence entre un Architecte et un maçon.

En sus, l'architecture devrait devenir citoyenne, ceci dit, qu'il faut sensibiliser le grand public, rayonner et promouvoir la culture architecturale pour que les mentalités changent et la relation de la société avec l'architecture et les architectes évolue, extensivement et intensivement, dans le bon sens, et certainement, l'acquisition et l'enracinement de cette culture architecturale aura comme résultat la création des citoyens responsables et engagés à l'égard de leur territoire et l'amélioration de l'image de notre pays .